Mon enfant ne veut pas aller au lit, que faire ?

4 / 5 basé sur 6 votes
fille enfant lit sommeil peluche

Découvrez nos conseils et astuces afin de rendre ce moment agréable pour toute la famille.

S'il est un moment que peuvent redouter les parents, comme leurs bambins, c'est bien celui du coucher. Si certains enfants se prêtent volontiers à cet exercice sans rechigner, d'autres tentent de le repousser avec des arguments plus nombreux les uns que les autres.

Face à ce refus catégorique de regagner leur lit, vous, parents, devez rester patients mais fermes, en suivant ces quelques conseils qui ne pourront que vous aider à rendre le coucher moins pénible voire carrément agréable !

Créez une atmosphère sereine

Le coucher d'un enfant et un moment qui se prépare et qui s'apprécie. Votre enfant doit se préparer à quitter son état d'activité pour se mettre en état de "veille". Pour cela et afin qu'il accepte ce moment de séparation, il vous faut créer une ambiance apaisante dans laquelle il se sente en confiance et prêt à s'endormir.

Misez sur des lumières tamisées et parlez à voix douce, afin de le relaxer peu à peu. Si votre enfant angoisse à l'idée de cette séparation et craint les mauvais cauchemars, montrez-vous rassurant voire vérifier les quatres coins de sa chambre en lui assurant qu'il sera en sécurité.

Instaurez un rituel du coucher

Une fois l'ambiance calme instaurée, laissez place au rituel du coucher. Le coucher doit être une routine avec votre enfant, qui suivra chaque soir les mêmes étapes. Ainsi, veillez à respecter les mêmes horaires de coucher mais surtout, rendez ce moment agréable grâce au récit d'une histoire, une comptine ou encore la mise en place d'un jeu avec lui. Laissez enfin place aux bisous et montrez l'exemple du coucher avec ses peluches préférées.

Devenu routinier, le coucher ne sera finalement qu'une succession d'étapes connues de votre enfant, qui sera ainsi préparé en douceur à vous quitter...jusqu'au lendemain matin.

Quelques attitudes à éviter

Pour réussir le coucher de votre enfant et éviter son refus face à ce moment, quelques réactions sont à éviter. Ainsi, évitez de changer sans cesse les horaires de coucher, qui doit rester un rituel, dont les règles ne se modifient pas.

Lorsque vous punissez votre enfant, préférez le coin plutôt que sa chambre. La chambre doit rester un endroit agréable et le coucher ne doit pas être vécu comme une punition.

Enfin, face à son refus de se coucher, gardez votre calme. Vous énerver et hausser le ton de la voix ne ferait que l'agiter toujours plus.