"No baggage" de Dolores O'Riordan

Profile picture for user Redaction Femmezine
4 / 5 basé sur 36 votes
No baggage de Dolores O'Riordan

L'ancieuse chanteuse des Cranberries lance son nouvel album solo.

A l'heure où les cranberries, ces petites baies rouges au pouvoir détoxifiant stupéfiant, sont mises à toutes les sauces - boissons et jus, aromates, crêmes de beauté - la chanteuse du groupe éponyme a choisie, elle, depuis 2007, de reprendre pour la scène, son nom de jeune fille! En même temps, le titre de son nouvel album solo est en ce sens assez explicite: No Baggage! Ok... Il n'empêche, que pour la tournée de concerts qu'elle va bientôt inaugurer, Dolorès donc, a choisi de s'entourer quand même des musiciens de son ancienne formation (officiellement dissoute en 2003) : The Cranberries! Vous suivez... non, mais si! L'important, c'est que le disque et la tournée vaillent le coup. Pour le reste, la petite cuisine interne, nous, on s'en fout!

La fille ?

Dolores Mary Eileen O'Riordan (Burton de son nom d'épouse) est née le 6 septembre 1971 à Ballybricken, Irlande comme son O'nom l'indique. Et comme son nom l'indique aussi, Dolores a un sacré tempérament! Ses parents, Terence et Eileen O'Riordan, sont des paysans aux revenus modestes, son père aura, peu après la naissance de sa fille, un accident de moto qui le cloue dans un fauteuil roulant et l'empêche de retravailler. Dolorés vivra donc une enfance soucieuse, sa maison partant en fumée, sa sœur ainée Eileen s'usant au travail pour nourrir la famille. La vie n'est donc pas une partie de plaisir, constat qui la poussera toute petite à se démarquer des autres filles, à adopter des manières de garçon, et à fuir cette réalité pas très sexy en passant beaucoup de temps à faire de la musique et écrire des textes, se passionnant dès ses cinq ans, pour la musique, l'orgue, le piano, puis la guitare, qu'elle pratique assidument depuis ses 17 ans. Aux hymnes religieux et aux chants grégoriens aussi, qu'elle chante à la messe le dimanche. Pour autant, elle gardera toujours une grande affection pour sa famille, lui composant même une chanson sur l'album No need to Argue, « Ode to my family », de même qu'un grand respect pour l'éducation catholique stricte dans laquelle elle aura baignée, enfant, la marquant à jamais, jusque dans ses thèmes de prédilection. Elle ira jusqu'à chanter par la suite plusieurs pièces religieuses (Ave Maria, Adeste Fideles, Panis angelicus).

Le 7 juillet 1994, pendant la promo du premier album du groupe « Everybody Else Is Doing it, so Why can't We? » Dolores se marie avec le manager de The Cranberries, Don Burton, avec qui elle aura trois enfants : Taylor, Molly et Dakota Rain.

Le groupe justement ?

Au printemps 1989, Dolores qui a dix-huit ans, quitte ses parents et la ferme familiale pour s'installer seule avec son concubin. Elle vit une période difficile, allant encore au lycée, ne recevant pas de revenus et n'ayant presque rien à manger. Son but? Chanter! Elle apprend cette année là qu'un groupe, The Cranberry Saw Us, recherche UN chanteur! Dolores, qui en a vu d'autre, se présente quand même à l'audition! A la voir arriver, toute petite bonne femme en combinaison rose moulante, les membres du groupe, Fergal Lawler, Noël et Mike Hogan, se plient en quatre de rire! « Le rock, c'est pas pour les fillettes. On veut un mec, un vrai »! qu'ils lui disent. Dolores, elle s'en fout, et ouvre la bouche pour entamer de sa tessiture si particulière de 3 octaves et ¼  (d'aucuns n'hésiteront pas, plus tard, à la traiter de Castafiore irlandaise...) une chanson de Sinead O'Connor. Les  trois compères sont scotchés et l'intègrent le jour même au groupe. Mais elle, les thèmes et textes des premières chansons du groupe et de l'ancien chanteur ne lui plaisent guère! Qu'a cela ne tienne, le soir même de son audition, Noel lui confie une mélodie sur une cassette, lui demandant d'en écrire les paroles. Une semaine plus tard elle leur interprète Linger qui va devenir un de leurs plus grands succès. A sa demande à elle, ils changent le nom du groupe qui devient The Cranberries! Trop forte Dolores! 

Après quelques maquettes, quelques succès locaux, des maisons de disques s'intéressent à eux, et ils finissent par passer un contrat avec Xeric Records, une société locale. Ce contrat signera le début d'un succès mondial, le groupe sortant coup sur coup cinq albums, qui se vendront au total à plus de 38 millions d'exemplaires! Dolores écrit la plupart des textes, laissant transparaître des prises de position politiques ( Zombie ou Bosnia qui s'opposent aux guerres civiles), patriotiques (God be with you qui chante l'Irlande) ou conservatrices (Salvation est une charge contre la drogue et Icicle Melt un hymne contre l'avortement). Elle a du tempérament on vous avait dit! Et n'hésite pas a déclaré au journal Rock&Folk (et à son  journaliste Franck Roy) être favorable à la peine de mort ("œil pour œil dent pour dent") et que l'Alabama était un modèle! Dans la foulée, pour qu'il n'y ait pas de jaloux, aux Inrocks, elle déclare à Jean-Daniel Beauvallet comprendre la punition consistant, dans certains pays, à mutiler les voleurs et être, dans certains cas, en faveur de la peine de mort.... Un ange passe.... Prises de positions personnelles, muent par son éducation catholique rigide, au nom de tout un groupe... et qui, divergences et conflits d'égos obligent, concoureront sans doute, en 2003, pourtant au fait de leur gloire, à pousser les quatre membres à annoncer la dissolution de leur formation, chacun souhaitant prendre un peu de temps pour poursuivre des carrières individuelles. Un troupeau d'anges passent....

Carrière solo ?

Ce que Dolores fera non sans un certain succès, chantant en 2003 sur la bande originale du film Spider-Man 2, en 2004 un duo « Pure Love » avec l'italien Zucchero sur son cd ZU& CO. Prêtant la même année sa voix si originale à la bande originale d'Evilenko, du compositeur Angelo Badalamenti. Il faudra néanmoins attendre 2007 pour que naisse son premier vrai album solo « Are You listening? », dont le premier single « Ordinary Day ». Un album qui restera plusieurs semaines dans le Top 50 des ventes d'albums en France. Il ne se classera néanmoins au maximum que 77ème dans le classement du site américain Billboard.com, bien loin des têtes de charts des Cranberries de la grande époque! Est-ce pour cela que, dans la tournée qu'elle entame aujourd'hui (enfin demain, on attend encore les dates...) suite à la sortie (en août 2009) de son dernier opus « No Baggage », elle a souhaité s'entourer des autres membres de son défunt groupe? Le temps ne serait plus au repli sur soi, au culte individuel de l'égo, mais dans le dépssemment des dissencions et divergences pour renouer avec une fraternité communautaire âpre et engagée? Tant mieux!

Le nouvel album ?

Label indépendant pour ce nouvel album, Dolores redevenue blonde (après le noir corbeau du premier album solo « Are you listening? »), la tigresse irlandaise est en forme! Beaucoup plus en tout cas que fin 2007, où elle avait dû annuler la fin de sa tournée précédente (dont une date à l'Olympia), trop fatiguée, trop maigre, trop, trop... Si l'album est plus sombre que le précédent, il s'inscrit néanmoins dans la même lignée. On y retrouve avec émotion  l'incroyable voix de la chanteuse, portée par des textes intenses, mise au service de ce qu'elle sait faire de mieux: (dé-)livrer par ses mots et son timbre d'une originalité alambiquée, capable d'une force comme d'une douceur extrêmes  (Apple of my eye),  toute sa sincérité !  

Un bel album intimiste, porteur d'une nostalgie douce-amer, jamais complaisante. Des accents évocateurs d'une maturité acquise, d'un tempérament un peu assagit, d'un regard  un peu nostalgique sur le passé, l'heure d'un bilan incontestablement: « I use to think when I was young I use to think I was so strong In all my days I'd never cry I need the strenght to carry on.... (Tranquilizer), pour l'une des plus insaisissables têtes brûlées du rock! Dolores a fait du chemin. Elle est à un carrefour, se questionne... « Life, it's a wonderful ride, it's a difficult ride, an unpredictable ride... trying to find what you're looking for, but I'm feeling all right at the end of the night still I haven't find what I'm looking for ...»(Fly through) conférant à l'album une profondeur intime, en clair-obscur, à la fois grave et aérienne. Symphonies, discordances... peur dépassées, espoirs toujours présents! 

La tournée?

C'est en live bien sur qu'il faudra apprécier toute la force de ces nouvelles compositions, d'autant plus que c'est avec ses camarades des Cranberries qu'elle entamera cette nouvelle tournée annoncée! Espoir toujours présent.... le groupe devrait se reformer, un nouvel album serait en projet, dans la tournée se sont les chansons de Dolores ET les tubes des Cranberries qui seront joués. On pouvait difficilement rêver mieux!

Album : Dolores O'Riordan, « No bagagge », sortie le 25 août 2009.
Tournée accoustique : «An Intimate Acoustic Evening with Dolores » annoncée à partir de fin novembre 2009. Dates à suivre sur Femmezine.
Où se procurer l'album ? www.fnac.com

 

 

Donnez votre avis !

Profile picture for user optimist2009
optimist2009 , 09 février 2010
Ce message a été supprimé par Femmezine
Profile picture for user samsouma
samsouma , 23 mars 2010
connais pas masi l'affiche de l'album me donne envie de l'acheter ça c'est sur !